Accès malvoyants

Malvoyant
Thème par défaut

Johnny Hallyday

  1. item 1
    Souvenirs...souvenirs
    Johnny Hallyday
    Vogue
    1985
  2. item 2
    Rester vivant
    Johnny Hallyday
    Warner
    2014
  3. item 3
    Ma vérité
    Johnny Hallyday
    Universal
    2005
  4. item 4
    Les Années 60
    Vogue
    1992
  5. item 5
    L'attente
    Johnny Hallyday
    Warner
    2012
  6. item 7
    Johnny Hallyday
    Tony Frank
    Seuil Paris
    2010
  7. item 8
    Johnny à la vie, à la mort !
    Johnny Hallyday
    Mercury
    2002
  8. item 9
    De l'amour
    Johnny Hallyday
    Warner France
    2015
  9. item 10
    Chacun sa vie
    Claude Lelouch
    Metropolitan filmexport France
    2017
  10. item 11
    Ca ne finira jamais
    Johnny Hallyday
    Warner music
    2008
  11. item 12
    100 % Johnny : Live à la tour Eiffel
    Johnny Hallyday
    Mercury
    2000

Juillet 2017

Le Dimanche des mères

par Graham Swift
Angleterre, 30 mars 1924. Comme chaque année, les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu'ils aillent rendre visite à leur mère le temps d'un dimanche. Jane, la jeune femme de chambre des Niven, est orpheline et se trouve donc désoeuvrée. Va-t-elle passer la journée à lire ? Va-t-elle parcourir la campagne à bicyclette en cette magnifique journée ? Jusqu'à ce que Paul Sheringham, un jeune homme de bonne famille et son amant de longue date, lui propose de le retrouver dans sa demeure désertée. Tous deux goûtent pour la dernière fois à leurs rendez-vous secrets, car Paul doit épouser la riche héritière Emma Hobday. Pour la première - et dernière - fois, Jane découvre la chambre de son amant ainsi que le reste de la maison. Elle la parcourt, nue, tandis que Paul part rejoindre sa fiancée. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de sa vie. Graham Swift dépeint avec sensualité et subtilité une aristocratie déclinante, qui porte les stigmates de la Première Guerre - les fils ont disparu, les voitures ont remplacé les chevaux, la domesticité s'est réduite... Il parvient à insuffler à ce court roman une rare intensité, et célèbre le plaisir de la lecture et l'art de l'écriture.

La Vie secrète des arbres : ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent : un monde inconnu s'ouvre à nous

par Peter Wohlleben
Les citadins regardent les arbres comme des "robots biologiques" conçus pour produire de l'oxygène et du bois. Forestier, Peter Wohlleben a ravi ses lecteurs avec des informations attestées par les biologistes depuis des années, notamment le fait que les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades. Ils avertissent d'un danger en envoyant des signaux à travers un réseau de champignons appelé ironiquement "Bois Wide Web". La critique allemande a salué unanimement ce tour de force littéraire et la manière dont l'ouvrage éveille chez les lecteurs une grande curiosité pour les rouages secrets de la nature.

Stupor mundi

par Néjib
Nous sommes en Italie au XIII ème siècle, sous le règne éclairé de l’empereur Frédéric II. Ce mécène féru de sciences et de découvertes, invite en occident le sulfureux Hannibal Qassim El Battouti, sa fille Houdê et leur serviteur qui, contraints à l’exil par de hauts dignitaires religieux de leur pays, trouvent refuge dans un monastère des Pouilles. L’homme de science travaille comme un fou à une invention révolutionnaire : la photographie… Mais jouer avec les images n’est pas anodin, dans un siècle où la représentation de Dieu est éminemment politique. Et le clergé est prêt à tout pour saboter l’œuvre du malin. Stupor mundi est une critique de l’obscurantisme religieux, mais aussi de l’aveuglement égoïste du chercheur. Proche du Nom de la rose, cette bande dessinée tout en finesse, mêle le vrai au faux, perd son lecteur dans des intrigues pleines de rebondissement, le ravit par son élégance graphique très moderne, et le laisse, rêveur, avec l’envie de la relire aussitôt.

Coups de coeur adulte mai 2014

Les visages de Victoria Bergman (1) : Persona : Roman

par Erik Axl Sund
Persona est le premier tome d’une trilogie intitulé « Les visages de Victoria Bergman » écrit par Erik Axl Sund (nom de plume pour le duo Jerker Eriksson et Håkan Axlander Sundquist) Ce roman est axé sur deux personnages principaux : la psychothérapeute Sofia Zetterlund spécialiste des patients difficiles et l’inspecteur Jeanette Kihlberg qui assiste au naufrage se son couple. On assiste à leur rencontre à la suite de plusieurs meurtres commis sur de jeunes garçons qui semblent ne pas avoir d’identité et qui ne sont réclamés par personne. En effet, il se pourrait bien que les patients de Sofia deviennent les suspects de Jeanette Le roman est très noir et traite de sujets très violent mais la construction particulière bouscule le lecteur et le captive à la fois. On a vraiment hâte de se plonger dans le Tome 2.

Contours du jour qui vient

par Léonora Miano
La guerre vient de finir au Mboasu, le pays est ravagé et Musango petite fille de neuf ans se fait chasser très violemment de chez elle par sa mère qui l’accuse d’attirer le mauvais sort. D’abord recueillie dans un centre pour enfants misérables, elle est enlevée par les membres d’une secte « La porte ouverte du Paradis ». Elle va servir de domestique dans ce lieu habité par de pauvres filles futures prostituées d’Europe. Tout le long de ce récit, Musango s’adresse à sa mère pour lui dire après la colère, tout l’amour qu’elle a pour elle, et inlassablement elle va essayer de la retrouver. Un livre très fort, sombre, riche d’interrogations, de philosophie et qui finit sur une note d’espoir. RM

Un thé pour Yumiko

par Fumio Obata
Quand elle apprend la mort de son père, yumiko, jeune graphiste londonienne, doit partir au Japon pour assister à la traditionnelle cérémonie des obsèques. Le voyage au pays de ses origines, jusque dans la ville où elle est née et a grandi, se révèle une succession d'émotions contradictoires et bouleversantes. Qui est-elle devenue loin de chez elle ?